Paroisse Saint-François du Vexin

Eglise catholique dans l'Oise
Paroisse Saint François du Vexin
Eglise catholique dans l'Oise

Qu'est-ce que le sacrement de pénitence et de réconciliation ?

Ce sacrement est le signe de l'amour infini de Dieu. Le pardon de Dieu est toujours possible, si nous faisons une démarche vraiment sincère. En se reconnaissant pécheur, nous croyons que l'Amour infini de Dieu est toujours le plus fort. Le dialogue avec un prêtre est le signe efficace de la réconciliation avec Dieu et avec nos frères.

Le pardon de Dieu est exprimé par les paroles du prêtre: « Que Dieu notre Père vous montre sa miséricorde ; par la mort et la résurrection de son Fils il a réconcilié le monde avec lui et il a envoyé l'Esprit-Saint pour la rémission des péchés : par le ministère de l'Eglise qu'il vous donne le pardon et la paix. »

« Le pardon de nos péchés n'est pas quelque chose que nous pouvons nous donner à nous-mêmes. Je ne peux pas dire : je me pardonne mes péchés. Le pardon se demande, il se demande à quelqu'un d'autre et dans la confession, nous demandons à Jésus son pardon.

Le pardon n'est pas le fruit de nos efforts, mais c'est un cadeau, un don de l'Esprit-Saint, qui nous comble dans le bain régénérant de miséricorde et de grâce qui coule sans cesse du cœur grand-ouvert du Christ crucifié et ressuscité.

C'est seulement si nous nous laissons réconcilier dans le Seigneur Jésus avec le Père et avec nos frères que nous pouvons être vraiment dans la paix

Et cela, nous l'avons tous ressenti dans notre cœur lorsque nous allons nous confesser, avec un poids sur l'âme, un peu de tristesse; et quand nous recevons le pardon de Jésus, nous sommes en paix, avec cette paix de l'âme qui est si belle et que seul Jésus peut donner, lui seul. » Pape François audience générale, 19 février 2014

 

Qu'est-ce que le péché ?

Le péché est une offense faite à Dieu : « Contre toi, toi seul, j'ai péché. Ce qui est mal à tes yeux, je l'ai fait » (Ps 51, 6). Le péché se dresse contre l'amour de Dieu pour nous, et en détourne nos cœurs. Catéchisme de l'Église catholique (§ 1849, 1850).

Le péché est un manque d'amour envers Dieu, envers son prochain et envers soi-même. C'est une action, ou une intention, voire une parole dite, en toute liberté, pour commettre le mal. Il entraîne, pour celui qui l'a commis un éloignement de la justice, de la vérité, de Dieu qui est amour.

 

Contrition, absolution, de quoi parlons-nous ?

La contrition désigne l'attitude de la personne qui reconnaît avoir mal agi, regrette d'avoir blessé l'amour des autres et de Dieu. Cette attitude conduit à vouloir changer sa manière de penser et de vivre, et à réparer les dommages causés aux autres et à soi-même.

L'absolution : Le prêtre « remet en route » la personne lorsqu'il pardonne les péchés, au nom du Christ. Le pardon permet de renouer avec Dieu les liens rompus par le péché. Dans cet acte sont engagés le prêtre qui donne l'absolution et le pénitent qui manifestera, ensuite, dans sa vie, les fruits du pardon.

 

Comment se confesser ?

Il s'agit d'abord de se mettre en vérité face à Dieu et de lui demander de nous montrer ce qui fait obstacle à l'amour en nous puis de rencontrer un prêtre.

Le schéma « pratique » de confession est le suivant :

Le pénitent dit : « Bénissez-moi, mon père, parce que j'ai péché ». Le prêtre béni alors le fidèle et l'invite à entrer dans la confiance pour cette confession.

Le pénitent peut dire depuis combien de temps il ne s'est pas confessé et présenter brièvement son état de vie.

Puis vient le temps de l'aveu des péchés reconnu à la lumière de l'amour infini de Dieu. Je reconnais avec simplicité mon péché, sans me justifier. On peut examiner les manquements…

  • envers Dieu
  • envers mon prochain
  • envers moi-même

« De tous ces péchés, j'en demande pardon à Dieu, et à vous mon père pénitence et absolution ».

Ensuite le prêtre, témoin de la miséricorde, relève, encourage, fortifie dans la foi celui qui reconnaît ses fautes avec contrition.

  • Il peut éventuellement essayer d'aider le pénitent par telle ou telle parole de conseil et de consolation,
  • Il peut proposer une pénitence, qui sera le plus souvent une prière ou une méditation d'un passage de l'Évangile ou un signe concret de conversion. La pénitence est une manière de vérifier notre désir de vie nouvelle et de rendre grâce à Dieu en toute chose.
  • Il invite à formuler un acte de contrition,
  • Il prononce la formule d'absolution,
  • Il invite à repartir dans la paix.

 

Acte de contrition

Mon Dieu, j'ai un très grand regret de vous avoir offensé parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable, et que le péché vous déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce de ne plus vous offenser et de faire pénitence.

Source : eglise.catholique.fr