Paroisse Saint-François du Vexin

Eglise catholique
dans l'Oise
Paroisse Saint François du Vexin
Eglise catholique
dans l'Oise

Pour vous inscrire à la messe

utilisez ce lien :


En raison du couvre-feu de 18h00, la messe de 18h30 à Trie-Château est décalée à 9h00 le dimanche dans cette même église, et ce du 16 au 30 janvier 2021.

Pour les couples qui ont un bébé, choisissez l'option couple et non famille jusqu'à 6 enfants. Ceci afin de ne pas perdre des places. Merci.

Attention : S'il n'y a plus de place dans les catégories famille et couple, inscrivez-vous individuellement dans la catégorie "personne seule" car il reste souvent des places.

L'inscription à la messe est obligatoire à ce jour et jusqu' à nouvel ordre.

Les rassemblements à la maison paroissiale ne sont pas autorisés. Par conséquent toutes les réunions de catéchisme, aumônerie, Deus Tecum, préparation au baptême, fraternité des malades et autres réunions ne peuvent avoir lieu et ce, jusqu'à nouvel ordre. 

Dimanche de la santé - 7 février 2021

Chers amis,

A l’occasion du dimanche de la santé, j’aimerais cette année, proposer le sacrement des malades au cours des messes du 6 et 7 février à Trie-Château et Chaumont-en-Vexin. Vous trouverez ci-dessous quelques informations sur ce sacrement et ces effets. Si vous souhaitez recevoir le sacrement il convient de m’en informer à l’avance soit par téléphone ou en venant à ma permanence du mercredi (17h30-19h00). Dans tous les cas je propose une réunion de préparation avec confessions le samedi 6 février de 10h30 à 12h00 à la maison paroissiale.

Abbé Virthe.

Le sacrement des malades

Le sacrement de l’onction des malades est assez méconnu, souvent associé à l’extrême onction, et par conséquent à tout ce qui touche à la mort et aux questions existentielles de l’homme.
L’onction des malades
Le sacrement des malades a pour but de donner une aide spéciale au chrétien confronté aux difficultés d’une maladie grave ou de la vieillesse. Le chrétien peut recevoir le sacrement des malades chaque fois qu’il est atteint d’une grave maladie. C’est le sacrement de la présence du Seigneur à nos côtés dans les moments d’épreuve que sont la maladie ou la vieillesse. La célébration de ce sacrement consiste en l’onction d’huile bénite sur le front et en l’imposition des mains. Consacrée par l’évêque lors de la messe chrismale annuelle, l’huile dite des malades apporte force et douceur. Elle pénètre la peau, répand sa bonne odeur, fortifie le corps. Voici les mots qui accompagnent l’onction avec l’huile sainte sur le front et dans les mains des malades :

Par cette onction sainte, que le Seigneur en sa grande bonté vous réconforte par la grâce de l’Esprit Saint. Ainsi, vous ayant libéré de tous péchés, qu’il vous sauve et vous relève.

Avec l’imposition des mains, l’onction rappelle l’attention et la tendresse de Jésus Christ envers les personnes malades.
« Si l’un de vous est malade, qu’il fasse appeler les anciens de la communauté qui prieront pour lui en pratiquant une onction d’huile au nom du Seigneur. Leurs prières, inspirées par la foi, sauveront le malade, le Seigneur le relèvera, et s’il a commis des péchés, ils lui seront pardonnés. » Jc 5, 14-15
Quelle guérison ?
Guérison intérieure, réconciliation avec soi-même, avec ses proches, avec Dieu, mais aussi parfois guérison physique ou vrai mieux être. Dans l’onction, le Christ manifeste la tendresse du Père pour celui qui souffre en donnant son Esprit, force pour lutter contre le mal.
Alors que la maladie apporte souffrance, inquiétude et peut même entamer le goût de vivre, le sacrement rappelle la dignité de chacun, raffermit la confiance, donne la force de supporter son épreuve et l’assurance qu’il la vit en proximité avec le Christ. Signe de la tendresse de Dieu pour les malades, le sacrement rejaillit sur les proches qui souffrent aussi de l’éloignement provoqué par les hospitalisations, les bouleversements familiaux dus à la maladie… Il pacifie et réconcilie le malade avec lui-même, avec les autres et avec Dieu. L’onction peut être administrée lors d’une célébration dans la paroisse ou avec l’aumônerie de l’hôpital, à domicile ou lors d’un pèlerinage, comme à Lourdes.

« Venez à moi vous qui peinez sous le poids du fardeau et je vous soulagerai »  Mt 11, 28

Source : eglise.catholique.fr

Message du Pape François
pour le dimanche des malades

Chers frères et sœurs, le commandement de l’amour que Jésus a laissé à ses disciples se réalise aussi concrètement dans la relation avec les malades. Une société est d’autant plus humaine qu’elle prend soin de ses membres fragiles et souffrants et qu’elle sait le faire avec une efficacité animée d’un amour fraternel. Tendons vers cet objectif et faisons en sorte que personne ne reste seul, que personne ne se sente exclu ni abandonné.
Je confie toutes les personnes malades, les agents de santé et ceux qui se prodiguent aux côtés de ceux qui souffrent, à Marie, Mère de miséricorde et Santé des malades. De la Grotte de Lourdes et de ses innombrables sanctuaires érigés dans le monde entier, qu’elle soutienne notre foi et notre espérance et qu’elle nous aide à prendre soin les uns des autres avec un amour fraternel. Sur tous et chacun, je donne de tout cœur ma Bénédiction.

Rome, Saint-Jean-de-Latran, 20 décembre 2020, quatrième dimanche de l’Avent.

François, pape.

Année Mariale 2020-2021

Chers frères et sœurs,

Vous que Marie, Mère de Jésus, aime d’un amour particulier :

Le 25 mars dernier, en plein confinement, j’ai renouvelé la consécration du diocèse à Notre Dame. Il me semblait important de lui redire notre attachement dans ce que nous avons à vivre. Empêchés d’aller à Lourdes, nous avons « pèleriné » cet été chez nous, remerciant Marie pour les nombreuses grâces qu’elle a obtenues de son Fils pour le diocèse. Et voici que je nous invite à entrer joyeusement dans « une année mariale » ! Pourquoi ?

Depuis quelques années, j’ai voulu mobiliser l’ensemble du diocèse dans une dynamique missionnaire renouvelée qui ferait évoluer les communautés paroissiales et les mouvements pour qu’ils soient toujours plus signes de Dieu et de son Église dans un monde en pleine mutation. Pour cela, j’ai fixé un cap disant la forme et la mission à venir de nos communautés : " Église catholique dans l’Oise, vis en communautés fraternelles et fais de nouveaux disciples du Christ ! ". J’ai donné les 5 essentiels (vitamines) comme repères pour notre santé et notre dynamisme personnels et communautaires. J’ai invité chaque paroisse à se projeter à 10 ans, pour découvrir comment continuer à être communauté visible et fraternelle de Jésus et comment demeurer fidèle à sa mission.

Nous avons fait un beau chemin ! Mais nous ne sommes pas arrivés ! Qui nous aidera à faire mémoire du chemin parcouru où Dieu nous guidait déjà ? Qui nous aidera à poursuivre, ou à reprendre le chemin ? Qui nous aidera à surmonter nos fatigues ou nous aidera à avancer pas à pas, à la suite de Jésus ? Qui nous aidera à quitter nos habitudes et nos zones de confort ? Qui nous aidera à être ces disciples missionnaires voulus par Jésus ?

Marie a fait confiance malgré les inconnus de l’avenir. Elle savait que le chemin ne serait pas facile ni bien compris de tous, mais elle a accepté de l’emprunter. Elle s’est faite humble servante de Jésus qui veut rencontrer tous les hommes. Elle a accepté d’être conduite jusqu’au Golgotha. Elle a accepté de recevoir celles et ceux que Jésus lui confiait pour les aider à porter leur croix et faire que celle-ci devienne féconde. Elle a été au milieu des apôtres pour attendre et recevoir d’en haut la force nécessaire pour mener la mission que Jésus leur avait donnée.
Bref, Marie étroitement associée à Jésus est cette « première en chemin », cette « compagne » et ce modèle donnés par Dieu pour que chacun puisse prendre part à l’annonce de l’Évangile et témoigner que Jésus est le Sauveur du monde. C’est pourquoi avancer avec Marie est si important.

Le livret "Une année avec Marie", disponible dans les paroisses et sur ce lien, veut nous aider à vivre, à servir et à témoigner, avec l’aide de Marie. Il propose de prier ; il renvoie aussi à d’autres dimensions de la vie chrétienne comme le service. À sa manière, il veut permettre d’avancer avec confiance, simplicité et joie. En l’utilisant seul, ou mieux encore en fraternités missionnaires de proximité, en nourrissant aussi notre route avec cette rencontre d’amour qu’est l’eucharistie dominicale, en invitant à regarder Marie, il nous aidera à être toujours davantage disciples missionnaires du Christ.
Bonne route !

+ Jacques Benoit-Gonnin,
évêque de Beauvais, Noyon et Senlis

Prière de l’année Mariale

Aujourd’hui, ô Marie,
Mère de Jésus et notre Mère,
nous t’offrons, à nouveau, ces terres de l’Oise :
Viens encore y demeurer ! Protège-les !

Que ta foi, ta disponibilité à l’Esprit Saint,
et ton amour pour les humbles et les petits
nous inspirent et nous soutiennent ;
Que nous sachions témoigner, en toutes circonstances,
de la joie de connaître et de servir ton Fils Jésus ;
Que nous osions inventer de nouveaux chemins
pour qu’advienne une société plus juste et plus fraternelle
et que s’accomplisse en nous, l’œuvre de salut réalisée en Ton Fils Jésus.
AMEN

+ Jacques Benoit-Gonnin,
Évêque de Beauvais, Noyon et Senlis

Année Mariale : formation

Formation : Marie, Mère de l’Eglise en Mission.
Un itinéraire pour mieux vivre notre mission à partir de la Vierge Marie.

Le programme
6 vidéos, 6 thèmes :
Marie dans le mystère de l’Eglise
L’Annonciation : Marie Mère et disciple du Seigneur
La visitation : Marie pélerine et missionnaire
La Vierge Marie dans la pèlerinage de l’Eglise
Marie, Mère de l’Eglise
Marie et l’Eglise en prière

Relecture à Clermont : « Marie, étoile de l’évangélisation »
Partenariat avec l’Institut Catholique de Paris, avec :
Pour tout le parcours : fr Gonzague de Longcamp, csj, théologien
A Clermont, pour une intervention à deux voix : fr Cyril Robert, ocd

Calendrier :
1. À partir du 12 octobre, et tous les 15 jours pour les vidéos
2. Visio-conférences avec fr Gonzague :
  1ère visio-conférence : mardi 10 novembre, 20h30-21h30, ou samedi 14 novembre,10h30-11h30
  2ème visio-conférence : lundi 7 décembre, 20h30-21h30, ou samedi 12 décembre, 10h30-11h30
3. Rencontre en option : à Clermont le 30 janvier de 14h à 18h

> Participation aux frais : 18 € pour le seul parcours à distance, 25 € pour l’ensemble

Prière à la Vierge Marie

Voici une très belle prière à dire au début de la journée :

O Père, O Fils, O Saint-Esprit,
Par Marie Reine Immaculée
Bénissez-moi,
Accordez-moi la grâce de passer saintement ma journée.
Près de Vous, O Marie Reine Immaculée, je veux vivre.
Avec Vous, je veux m’offrir à Jésus.
Par Vous, je désire recevoir Sa bénédiction afin que ma journée commence, se poursuive et s’achève en ne faisant que Sa très sainte Volonté.
O Marie Reine Immaculée, tenez-moi fort par la main pour que j’avance au même rythme que Vous dans la Volonté de Dieu.

Formation en ligne sur la Messe

C'est la première formation digitale entièrement gratuite sur la messe.

Pourquoi aller à la messe ? Quelle est la signification des gestes, les rites ? Quel est le sens des lectures ? Lit-on les mêmes textes dans le monde entier ? C'est quoi la présence réelle ? Qu'est-ce que cela veut dire "un mémorial" ? Pourquoi la messe est-elle une action de grâce ? Si pour vous aussi tout cela n'est pas très clair... ce MOOC est fait pour vous !

Plus besoin de se déplacer, on peut suivre le MOOC du fond de son canapé ! Il suffit d’une connexion Internet, d’une tablette ou d’un ordinateur. C’est ouvert à tous, c’est facile d'accès et c'est intuitif.

Qu’est-ce qu’un MOOC ? Un MOOC (Massive Open Online Course) est un cours en ligne ouvert à tous. Il est composé de brèves vidéos d'enseignement, de ressources complémentaires et d’évaluations individuelles sous forme de quiz.

À qui s’adresse ce MOOC ? Ce MOOC s’adresse à tous ceux qui souhaitent découvrir, redécouvrir ou mieux comprendre la messe.
L’inscription est-elle payante ? L’inscription est gratuite.
Site : https://mooc.lemoocdelamesse.fr/ 

Evangile de Jesus Christ

du dimanche 10 janvier 2021
Mc 1, 7-11

En ce temps-là,
Jean le Baptiste proclamait :
« Voici venir derrière moi
celui qui est plus fort que moi ;
je ne suis pas digne de m’abaisser
pour défaire la courroie de ses sandales.
Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ;
lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »

En ces jours-là,
Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée,
et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain.
Et aussitôt, en remontant de l’eau,
il vit les cieux se déchirer
et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe.
Il y eut une voix venant des cieux :
« Tu es mon Fils bien-aimé ;
en toi, je trouve ma joie. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30

Maison Paroissiale de Chaumont-en-Vexin
Iconmonstr email 4 16 6 rue de la Foulerie, 60240 Chaumont-en-Vexin
Iconmonstr phone 3 16 03 44 49 00 56
Iconmonstr email 12 16 paroisse.vexin60@gmail.com